Institutions, suivis psychologiques et
considération actuelle de l'anxiété

Réunion Trimestrielle du 18 Juin 2019

L'anxiété épinglée comme un trouble chez les sujets suivis en Institution.

      Quelles sont les évolutions que nous avons pu observer

dans nos pratiques institutionnelles à ce sujet ?

      Quelles sont les conséquences de ces actuelles considérations des "troubles anxieux"

dans le suivi psychologique ?...

- Angoisse, Anxiété, Stress  sont utilisés à tout va, y compris par les professionnels de santé, et de fait perdent leur sens, leur valeur.

- En institution, patients -adultes et enfants- sont de plus en plus étiquetés "anxieux" par les professionnels ; ils sont alors réduits à cette étiquette, à cette définition.

- Les professionnels de santé, qui ont à soutenir cette anxiété, la considèrent comme symptôme à supprimer et sollicitent le psychologue avec cette demande.

- Le psychologue peut alors être pris dans cet enjeu de trouver une solution pour voir disparaître, chez le patient, les signes étiquetés comme anxiété.

Idées clé de la théorie de Freud qui font boussole pour le psychologue :

 

- Angoisse comme signal ;

- Angoisse comme une possibilité de changement, d'évolution.

- L'angoisse est associée à un mot = Angoisse + Symptôme(s) physique(s)

 

La position du psychologue : 

- Se tient où est l'angoisse, à côté de l'angoisse pour permettre au patient de trouver ses solutions ce qui se fait sur un temps qui est propre à chacun ; si le psychologue cherche à supprimer l'angoisse, il passe à côté de ce temps nécessaire pour la personne, nie l'angoisse comme possibilité de changement. Aucun professionnel ne sait pour l'autre.

  - Se dégager de la demande de l'équipe ; position à tenir qui peut être difficile et coûteuse mais indispensable.

  - Fait pour le patient sans nier ce qui se joue pour l'équipe.

  - Peut donc avoir à travailler avec les équipes pour faire bouger le seuil, la temporalité pour que l'anxiété soit considérée par l'équipe comme réactionnelle et donc adaptée par rapport à la situation que rencontre le patient (annonce, etc.) ; réajustement qui permet également à l'équipe d'échapper à un sentiment d'échec que peut provoquer l'anxiété réactionnelle du patient ("On a bien accueilli, on a dit en douceur ... et pourtant ...").

Position du psychologue clinicien d'orientation psychanalytique qui se distingue des Thérapies Orientées Solution, Bonheur

où le psychologue est dans la série des autres professions (microkiné, sophrologue)

et où le patient consomme indifféremment l'un ou l'autre. 

Bibliographie :

Inhibition, symptôme et angoisse, notamment le chapitre VIII, S.Freud, 1926

Vocabulaire de la psychanalyse, Laplanche et Pontalis, 1967

L'enfant symptôme
Réunion Trimestrielle du 05 Mars 2019

Réflexion sur la place occupé par un enfant pour sa mère, et pour le couple parental, familial.

Ce thème questionne à tous les âges de la vie, et reste très contemporain dans nos différents lieux de pratique.

Le psychologue en institutions accueillant des enfants et recevant les enfants :

- L'enfant est toujours pris dans le scénario maternel, dans l'histoire de couple ; l'enfant vient en signifier quelque chose.

- La demande peut venir de la mère, qui souvent dépose ainsi sa plainte, du père suite à une décompensation de la mère qui survient souvent pendant la grossesse ou dans la première année.

- Dans le cadre de séparation du couple, l'enfant est pris dans le conflit des parents.

Le psychologue en milieu hospitaliser pour enfants atteints de maladie somatique grave :

- La maladie somatique de l'enfant induit une culpabilité chez les parents que l'origine soit somatique ou non.

- Dans le cadre d'une maladie chronique, le vécu est centré sur la maladie.

- La présence du psychologue au moment où le médecin donne des informations peut permettre de les reprendre dans un deuxième temps avec les parents ou l'enfant et ainsi offrir un décalage.

Le psychologue en institutions pour personnes âgées :

- L'enfant adulte face à son parent vieillissant, dépendant provoque un retour sur des vécus de l'enfance et qui ont fait traumatisme.

- Les comportement de la personne âgée interroge beaucoup la famille.

- L'enfant symptôme est toute la vie.

Bibliographie :

Note sur l'enfant, J. Lacan

Interpréter l'enfant" de J-A Miller, de 2013 http://www.causefreudienne.net/interpreterlenfant/

Qu'est-ce qui fait symptôme pour un enfant ?, Article de la revue CAIRN   http://www.cairn.info/revue-lettre-de-l-enfance-et-de-l-adolescence-2010-4-page-115.htm

L'enfant dans l'adulte, S. Ferenczi

Ecrits de Winicott, Klein .